La nécromancie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nécromancie

Message par Almarean le Ven 10 Juin - 8:19

La nécromancie est un art très ancien qui a très peu change avant le moyen Age. Surtout pratique par des hommes et des personnages religieux, plus souvent condamne, la nécromancie s'apparente beaucoup plus a la haute magie qu'a la sorcellerie. Très souvent, elle peut servir a envouter des gens instruits, utilisées a des fins politiques. Elle avait de quoi inquiéter les autorités.

Elle permet d’invoquer les esprits afin de pouvoir connaitre ce que lui réserve son avenir ou son destin, mais elle permet également de travailler avec l’esprit des morts dans la réalisation de sortilèges et de charme.

 

La nécromancie comporte plusieurs points :

 

La communication avec les morts afin qu’ils exécutent nos demandes.

Le nécromancien développera une relation suivit avec un ou plusieurs esprits

Qui deviendront ses working spirits . Il sagit d’une relation complexe ou le nécromancien conseillera l’esprit afin de l’aider a évoluer dans son plan et l’esprit aidera en retour le nécromancien au mieux de ses capacités. Il ne faut pas oublier que l’esprit du mort n’est pas plus intelligent que la personne vivante. Lors de la mort il n’y a pas de grande révélation. Souvent, le nécromancien doit apprendre à l’esprit ce qu’il veut que celui-ci fasse. Ce peut être très frustrant.

Par contre, avec le temps il se développe une relation privilégiée entre les deux et cela peut être très enrichissant. On peut résumer ce point en disant qu’il s’agit d’établir une relation d’affaire entre deux parties de façon a ce qu’elle soit la plus profitable possible pour chacune d’entre elles.

 

L’utilisation de parties de corps, cadavres ou matériels relies a la mort lors de rituels.

Ce matériel est utilisé comme composante lors de divers rituel pour la charge énergétique qu’ils possèdent et/ou génèrent. Il peut s’agir de terre de cimetière, d’os, de cendre, de peau, de sang, de bois de cercueil, etc. Souvent la vue d’un cadavre humain déclenchera une réaction plus vive que celle d’un cadavre animal. Le cadavre sera utilisé pour déclencher cette réaction qui sera ensuite canalise vers le but à atteindre. Par contre, il existe une forme d’énergie inhérente au cadavre ou au matériel utilise, au même titre que celle enclose dans une pierre, une branche, etc. Cette énergie aussi peut être utilisée lors du rituel.

 

L’utilisation de l’énergie libérée lors de la mort de quelqu’un ou d’un animal.

Le fait de mourir libère une certaine quantité et qualité d’énergie, tout dépendant de la mort.

C’est probablement ce qui explique l’utilisation de sacrifice en magie. Il faut savoir quelle méthode employer afin d’obtenir le résultat souhaite. Une mort rapide et violente, par exemple un meurtre, libère beaucoup d’énergie. Celle-ci est souvent négative puisque la victime n’est pas consentante. C’est ce qui explique que les lieux d’exécutions sont des lieux charges. L’énergie résiduelle est très forte et négative, ce qui en fait d’excellent endroit pour l’invocation des démons. Par contre une mort lente et douce ou souhaite, par exemple suite à une longue maladie, libère très peu d’énergie mais d’une grande qualité. Idéal pour des rituels de type compassion.

Selon les cathares, le mort mettait quatre jours pour se séparer de son corps physique. Le parfait devait alors l'assister en priant pour faciliter le passage de l'âme.

 

Le but de la nécromancie ?

 

La nécromancie n’a pas de but différent de celui de la magie en règle général, comme celle-ci, elle n’est ni blanche, ni noire, mais neutre.

Tout dépend de la volonté qui l’anime.

Elle peut servir à augmenter nos pouvoirs personnels, à avoir une vision différente du monde, aider les autres et soi-même. Etc.

En fait, la nécromancie n’est que l’un des chemins multiples  de la Sorcellerie, il n’est pas très fréquenté et a mauvaise réputation, car la mort et la relation avec la mort a toujours été quelque chose de délicat.

Pourtant, il est possible d’être un excellent nécromancien sans être profanateur de tombe ou meurtrier psychopathe pour autant.

 

La nécromancie nécessite des éléments de magie invocatoire et évocatoire, certaines notions de protection et la connaissance des divers plans et formules.

Il est donc recommandé d’avoir des bases solides en magie avant de pratiquer la nécromancie, qui est une spécialisation de la magie de base.

Pour pratiquer cet art, il faut tout d’abord être mage/sorcier/enchanteur.

La nécromancie est souvent soft, pour la pratiquer quotidiennement, il suffit de posséder un objet ayant appartenu à quelqu’un qui est mort et que l’on peut avoir vu vivant, mais il faut aussi avoir une énorme volonté.

 

Liewiglunga : c’est la magie des corps, une forme de nécromancie, que l’on appelle par un terme générique qui regroupe l’ensemble des incantations des morts.

La négromancie : c’est l’art noir de la nécromancie.

La Skiomancie : Divination avec les esprits de la mort, elle emploie un guide spirite.

La nécromancie est une forme de spécialisation des arts noirs. Autrement dit, on ne s’improvise pas nécromant. Certaines aptitudes sont requises.

Un bon adepte doit savoir assumer les conséquences de ses actes, il doit avoir un certain intérêt a l’étude et les aptitudes nécessaires a celle-ci. Il doit être patient, avoir confiance et être volontaire.

Il doit surtout savoir vouloir. En effet, quiconque veut, mais ne sait pas vouloir, ne deviendra jamais un bon adepte. Vouloir n’est pas désirer : le désir efface la volonté, un désir sans volonté détruit toute œuvre magique. La connaissance de soi et la maitrise ne seront acquises que par un effort personnel, personne ne pourra le faire à votre place. Si vous ne travaillez pas vous n’arriverez à rien.

Le nécromancien travaille avec les morts et avec la mort. Il doit savoir imposer sa volonté pour ne pas se faire manipuler. Il doit se maitriser afin de ne pas être contrôler et il doit faire preuve de discernement pour ne pas se faire avoir. Les défunts ou les âmes ne sont pas plus intelligentes que ce qu'elles étaient lors du vivant de la personne. Il faut donc soigneusement choisir avec qui on travaille.

 Pour cette même raison, à moins de rencontrer une âme particulièrement altruiste, rien n’est gratuit. Il est aussi possible que vous ayez à enseigner ce que vous voulez que le défunt fasse pour vous.
avatar
Almarean
Admin

Messages : 32
Date d'inscription : 22/03/2016
Age : 27
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum