Le chamanisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le chamanisme

Message par Almarean le Lun 29 Aoû - 9:38

À l'origine, le chamanisme se développe au sein de populations de chasseurs ou de semi-nomades pour qui la chasse, la pêche, parfois un peu d'élevage sont les seuls moyens de survie. La nature est au centre des préoccupations de ces populations et corrélativement du chamanisme.

Ainsi la nature est peuplée d'esprits. Chaque être vivant et chaque chose possède une âme : l'homme mais aussi le gibier, les poissons, les végétaux, les minéraux, les objets, les éléments.

Les adeptes du chamanisme pensent que l'homme et la nature font partie d'un même système écologique dont l'équilibre doit être sauvegardé pour que la vie puisse perdurer.

C'est ainsi que toute action des hommes doit s'inscrire dans le cadre d'un échange avec la nature.

Par exemple, si l'homme peut manger de la viande animale, c'est parce que, en contrepartie, les esprits des espèces animales sauvages sont censés se nourrir des âmes humaines.

Dans cette conception, les mondes des esprits et des humains sont étroitement liés.

Les esprits ne cessent d'interférer au sein de l'existence humaine.

La sécheresse, la maladie sont perçues comme des expressions de l'Au-delà.

Dans cette acception, un homme malade est prisonnier d'un esprit malveillant qui s'est emparé de son âme.

 

« Nous marchons dans la beauté, car nous vivons dans l’Amour, nous respirons l’Amour, qui est énergie vitale.

Avec humilité, nous écoutons les arbres, les pierres, les animaux, qui nous livrent des enseignements.

Avec respect, nous marchons sur la Terre Sacrée de nos ancêtres, nous partageons ce qu’elle nous offre.

Avec fermeté, nous défendons les vérités absolues, et non éphémères, toujours avec Amour.

Avec foi, les yeux et le cœur remplis de joie, nous regardons le soleil se lever et se coucher, en adressant notre gratitude au Grand Esprit.

Avec humour, nous apprécions et expérimentons le Grand Mystère de la Vie.

Avec honnêteté, compassion et dévouement, nous recherchons l’harmonie dans nos relations pour que les étoiles se réjouissent de nous voir tous exécuter, main dans la main, la danse éternelle de la Grande Fraternité Universelle. »





Les bénéfices du chamanisme

 

Comme nous voulons garder l’esprit pratique qui est à la base du chamanisme, voici les bénéfices dont vous pourrez profiter en pratiquant cet art.

 

La perception de votre passé ainsi que l’influence qu’il a sur votre vie présente et sur la vie des autres se transforment. Votre conscience du temps linéaire tel que vous le percevez normalement change, ce qui vous alloue plus de liberté.

 

Votre perception de la personne responsable de votre vie se transforme ; par conséquent, vous ne vous sentez plus une victime des événements ou des circonstances.

 

Votre vision de vous en tant qu’individu séparé de tout ce qui vous entoure est remise en question et vous commencez à reconnaître le fait que vous êtes relié à tout ce qui est vivant. Cela a pour but d’élargir vos horizons.

 

Votre perception de la réalité et de sa nature ainsi que l’actualisation de vos buts vont se transformer radicalement. Vous allez découvrir comment vous donner des buts appropriés à votre nature ainsi que la façon de les atteindre plus facilement.

 

Votre compréhension du pouvoir et la façon d’en jouir vont se transformer positivement et s’accroître de façon phénoménale.

 

Vos connaissances et votre compréhension des relations interpersonnelles changent radicalement ; de plus, vos facultés de communication avec les autres s’améliorent. Vous percevez différemment l’idée de la compassion, car vous vous comprenez mieux et vous comprenez ceux qui vous entourent.

 

Vous allez vous sentir inspiré et prêt à relever le défi des obstacles que vous vous sentez capable de franchir ; en même temps, vous pourrez éviter les obstacles qui vous sont infranchissables.

 

Vous apprenez comment accéder aux connaissances et aux informations que vous aviez crues non accessibles auparavant.

 

Vous apprenez à tirer de l’énergie d’une source universelle et inépuisable : l’univers. Cette source est là pour quiconque sait comment s’en servir.

 

Vous apprenez à vous détendre et à ressentir moins de stress lorsque vous êtes placé devant un obstacle.




Qu’est-ce qu’un Chaman ?

 

Le terme de chaman signifie « celui qui voit dans le noir ».

Le terme « chaman » est emprunté au langage Tungusic, dont les habitants vivent en Sibérie. C’est le terme dont se servent tous les chercheurs pour désigner ceux qui pratiquent cet art.

On peut affirmer que, d’abord et avant tout, un chaman est un guérisseur ; il harmonise les relations entre le corps et l’esprit, entre les individus, entre l’individu et son environnement, entre l’esprit et la matière.

Il est en quelque sorte un lien entre l’homme ordinaire et les esprits, ou les forces du cosmos, si l’on préfère. Il sert de trait d’union entre les réalités physique et spirituelle, car il peut changer de perspective à volonté ; il lui arrive même de fréquenter l’une et l’autre simultanément.

La raison pour laquelle le chaman peut ainsi changer de perspective, c’est qu’il comprend que tout ce qui existe n’est en fait qu’une illusion.

Du microcosme au macrocosme, tout est similaire, tout n’est qu’une question de perspective.

Essentiellement, le chaman se fie à son pouvoir intérieur pour tirer ses propres conclusions face à une situation ; il ne se fie pas à des accessoires pour prendre une décision. Il peut se servir de différents outils : des herbes, de la fumée, et ainsi de suite pour traiter un patient, pour voir dans l’avenir, pour jauger une situation ou pour décider d’une action.

Pour le chaman, tout est une question de perception ; sa façon de voir les choses s’avère différente de la plupart des mortels.

 

Le chaman est un guerrier pacifique : De tous temps, les chamans furent des guerriers toujours prêts à protéger et à défendre le groupe dont ils faisaient partie. Mais il ne faut pas pour autant croire qu’ils cherchaient à se battre. Au contraire, ils évitaient la bataille et les guerres. Cela ne veut pas dire qu’ils refusaient le combat, mais ils préféraient toujours la négociation à des méthodes plus brutales.

Le guerrier pacifique ne va pas au-devant des ennuis mais, lorsque c’est possible, il avertit de façon subtile ceux qui pourraient être en danger. il doit se conformer à des règles d’éthique, vivre selon un code d’honneur qui lui est propre et qui, non rigide, lui permet de vivre en harmonie avec l’univers.

 

 

Le savoir des chamans transcende les religions, les races, etc. Ce qui leur permet de briser ces frontières, c’est une série de connaissances particulières et communes à tous les praticiens du chamanisme, quelles que soient leur culture, leur allégeance religieuse, leur race, leur langue, etc.

Ce sont ces connaissances, ce savoir, qui cimentent la perception chamanique et lui permettent de dépasser les frontières de l’univers matériel. Avec ces connaissances viennent une série d’attributs et de qualités qui font partie intégrante du chaman



*Le chaman connaît l’énergie et la façon dont elle fonctionne dans l’environnement ainsi que dans le corps humain. Il reconnaît le pouvoir inhérent de la nature et le lien qu’il possède avec elle. Il connaît son corps spirituel et peut communiquer avec ce dernier pour maintenir sa santé et obtenir de l’énergie supplémentaire lorsque le besoin se fait sentir.

 

*Le chaman a appris à détendre son corps physique et à réduire le niveau de stress qu’il subit afin que celui-ci soit plus réceptif et plus efficace. Il est capable de faire le vide et de faire taire la voix intérieure de sa conscience afin de mieux voir, entendre et percevoir les messages qui proviennent de l’intérieur.

 

*Le chaman utilise le pouvoir de sa vision intérieure ainsi que de son imagination dans ses voyages à la quête de connaissances et d’informations qui lui sont importantes. Il a appris à reconnaître les indices et les symboles qui lui sont donnés en cours de route pour trouver ce qu’il cherche. Il croit que ces indices et ces symboles sont importants, et qu’ils ont une signification pertinente à sa recherche.

 

*Le chaman a appris à ne pas juger ou à suspendre son jugement pour mieux écouter son intuition.

 

*Le chaman apprend à se servir d’images de la nature et de symboles provenant tant de l’intérieur de lui-même que de l’extérieur. Il sait comment les interpréter afin de résoudre ses problèmes et de réussir à surmonter les obstacles placés sur son chemin. Comme le chaman est aussi un artiste, il exprime son symbolisme sous la forme de danses, de chants, de mouvements et de rythmes rituels.

 

*Le chaman apprend à comprendre les gens et à les aider à guérir.

Il développe une connaissance des structures caractérielles des individus.

 

*Le chaman sait aussi rire. Il a appris à se détacher suffisamment des

vicissitudes de la vie pour se permettre de trouver l’humour derrière la condition humaine.

 

*Le chaman apprend à communiquer tant extérieurement qu’intérieurement de façon simultanée. Il maîtrise le fait d’avoir un pied dans chacune des réalités sans perdre de vue ce qui se passe dans l’une ou l’autre. Cette façon de vivre altère sa perception du temps et lui permet aussi de ne pas croire aux limites de l’esprit de l’homme.

 

*Le chaman apprend à atteindre le succès et il sait pertinemment quand il doit prendre action. Il ne fait pas de philosophie de salon ; sa philosophie est pratique et sa formation lui permet de régler les dilemmes. Il est aussi à l’aise avec les contradictions.

 

*Le chaman sait comment aller d’un niveau de conscience à un autre, et ce, à volonté. Il est aussi à l’aise en méditant qu’en se promenant dans la rue, ces deux états de conscience n’étant que des exemples de tous les états possibles. Comme il est à l’aise à tous les niveaux, cela le rend flexible et lui permet de changer d’état de conscience rapidement et sans risque.

 

*Le chaman est un guerrier. Il est discipliné et persévérant dans sa quête de pouvoir personnel, ce qui le rend aussi très efficace lorsqu’il se sert de ce pouvoir pour le mettre au service des autres.

 

*Le chaman sait se protéger ; il peut faire face à des obstacles majeurs et vaincre des influences négatives sans perdre de vue son but ultime.

 

Ces connaissances, ces attributs et ces qualités sont partagés par tous les chamans de toutes les cultures, et à travers toute l’histoire de l’humanité.

Ces individus, bien ordinaires, ont développé ces qualités à l’aide d’un entraînement spécifique et d’une discipline. Ils étaient curieux et intéressés par les connaissances chamaniques et leurs habiletés.

 

Les pouvoirs du chamane lui permettent de :

-Neutraliser les esprits malins.
-Attirer la bienveillance des bons esprits, afin d'obtenir une chasse fructueuse, la pluie en cas de sécheresse, la fécondité. Dans les sociétés plus contemporaines, le chamane sollicite cette aide surnaturelle dans le domaine de l'amour, du jeu, en affaires, pour les examens, ou encore lors d'élections notamment dans les réserves indiennes d'Amérique du Nord…
-soigner les maladies dues à des esprits malveillants
-accompagner l'âme des morts.
 

 

Pourquoi devient-on Chaman ?

 

On devient chaman parce qu’on en ressent le besoin, tout simplement. Le reste n’est qu’une question de justification pour expliquer ce besoin qui est, en fait, un désir vital de se libérer des contraintes matérielles qui influencent et façonnent notre existence afin de pouvoir exercer notre pouvoir personnel sur notre vie, notre environnement.

Ce désir peut être déclenché par un événement marquant dans la vie d’un individu. Il s’agit souvent d’une expérience traumatisante : un accident, une intervention chirurgicale, une longue maladie, une expérience de quasi-mort où l’on est déclaré mort cliniquement pendant quelques instants. Dans ces cas, le désir de devenir un chaman devient évident, car lors d’un de ces événements importants, l’individu prend conscience que la réalité dans laquelle nous vivons est artificielle, illusoire. Pour ces personnes, l’initiation traditionnelle n’est pas nécessaire : elles ont percé le voile de l’illusion. L’apprentissage rigoureux aux nombreuses initiations souvent traumatisantes est tout à fait superflu.

Notre approche est celle de la douceur, de la connaissance que l’on acquiert lentement à mesure que nous sommes prêts à l’assimiler.

Les pouvoirs de la voie intérieure sont en chacun de nous : la façon de les mettre en marche est notre responsabilité personnelle.

 

 

Les spécialités chamaniques :

 

Tous les chamans pratiquent ces quatre spécialités ; par contre, il s’avère souvent qu’une leur soit plus agréable ou plus facile d’accès. Toutes ces spécialités sont reliées aux talents artistiques du chaman car, plusieurs exercices tournent autour de l’art. Vous devez développer vos talents artistiques afin de jouir de vos talents chamaniques.

 

La guérison : Les chamans qui se spécialisent dans cet art mettent l’accent sur les plantes médicinales et leurs propriétés, les pierres semi-précieuses.

Ils étudient principalement les rituels qui sont directement liés à l’équilibre du corps et au maintien de la santé.

Ils deviennent des maitres en tout ce qui attrait à l’énergie guérisseuse.

 

L’acquisition des connaissances perdues ou cachées : Ces chamans recherche les connaissances perdues depuis des siècles. Ils sont aussi des maîtres pour ce qui est d’adapter les anciennes méthodes à notre monde moderne et de permettre ainsi la survie des traditions chamaniques. Ils sont les dépositaires du savoir.

 

La manipulation du pouvoir : Ces chamans sont des magiciens. Ils voient les courants d’énergie qui permettent l’actualisation d’événements à venir.

Ils peuvent aussi influencer ces courants afin de concrétiser des projets.

Ils apprennent à manipuler leur pouvoir personnel et ainsi à influencer le monde matériel.

 

La prophétie et la clairvoyance : Pendant très longtemps, ce fut une spécialité vitale pour les tribus. Imaginez l’importance de prédire le temps qu’il fera, de savoir qu’une région sera bonne pour la chasse et de prévoir les dangers à venir.

 

Le code d’honneur du chaman :

 

Ces règles sont simples, mais elles proposent une façon de vivre qui vous permet d’être autonome tout en sachant que vous n’êtes pas seul.

 

L’équilibre, trouver la voie du milieu : l’équilibre ouvre la porte des secrets, cette règle s’applique au corps, à l’esprit, aux émotions, à tous les niveaux de notre être.

On peut faire trop ou pas assez de quelque chose, si nous allons trop d’un côté, le balancier ira inévitablement de l’autre.

 

Le choix, prendre son pouvoir en main : Nous sommes à la fois béni et maudit par la responsabilité du libre choix, notre futur étant largement déterminé par les choix que nous faisons maintenant.

Nous pouvons toujours choisir notre façon de réagir face aux circonstances, en prenant ce pouvoir en main,  nous découvrons le courage nécessaire pour vivre pleinement.

 

 

La présence, vivre au présent : La réalité du temps se trouve dans nos têtes car le temps est un paradoxe, il se tient entre un passé et un futur, l’un trop tard, l’autre en devenir.

Le concept de temps est une croyance qui permet d’ancrer nos pensées, nous ne voyons pourtant ni dans le passé ni dans l’avenir, nous ne sommes vivant que dans le moment présent.

 

La compassion, devenir pleinement humain : L’univers ne juge pas ; toutefois, il procure des leçons par la voie d’événements. Il nous offre des occasions pour équilibrer notre karma, pour nous permettre de comprendre, d’assimiler et d’actualiser ce que nous devons apprendre pour croître et pour devenir de meilleures personnes.

La compassion nous permet de nous rendre compte que nous faisons le mieux possible, compte tenu de nos capacités personnelles et de nos croyances actuelles.

 

L’espérance, étendre sa réalité : L’énergie suit le courant de nos pensées, En élargissant notre champ de croyances, nos perceptions au sujet de ce qui est possible, nous transformons littéralement notre perspective et, par le fait même, notre destinée.

 

L’intégrité, vivre selon sa vérité : Être intègre signifie que l’on agit et vit en accord avec ses croyances fondamentales et les lois de l’univers, et ce, malgré notre désir de les transgresser parfois. De cette intégrité provient notre réalité intérieure dont l’expression inspire les autres non par des mots, mais par l’exemple.

 

 

L’unité, tout est relié : A la manière des gouttes d’eau qui tombent du ciel pour grossir les flots de l’océan, nous sommes séparés mais nous faisons tous partie de l’univers, du grand Esprit.

 La plus grande vérité est que nous faisons tous partie d’une grande famille ; ce qui touche l’un d’entre nous a des répercussions sur tous à un certain degré.

 

Les Phases de l’entrainement chamanique

 

 

Afin de développer vos talents de chaman, vous devez apprendre et comprendre comment fonctionne l’énergie. Pourquoi ? C’est très simple.

L’intensité de vos pensées et de vos émotions a une influence directe sur l’énergie et celle-ci donne des résultats tant dans le monde spirituel que dans le monde matériel.

Par la suite, vous pouvez commencer à connaître votre corps spirituel : ce qu’il fait pour vous, comment il fonctionne et comment vous pouvez vous en servir. C’est à ce moment que vous commencerez à gérer les énergies contenues dans votre corps spirituel de façon à vous sentir énergique en tout temps.

La phase suivante consiste à renforcer votre lien avec les énergies de la terre. Cela vous permet de vous protéger contre les énergies négatives ou non bénéfiques, et lorsque vous effectuez des exercices chamaniques.

 

 

Un autre des aspects de l’entraînement chamanique est de vous enseigner comment vous pouvez accéder au monde spirituel par la voie de tunnels.

L’entraînement vous mène aussi à construire vos propres accès au monde des esprits, ce qui vous permet de mieux maîtriser votre pouvoir personnel.

 

Étudier les pratiques chamaniques, c’est apprendre un système de connaissances qui précèdent toutes les connaissances organisées de notre époque. C’est un raccourci qui coupe littéralement au travers de siècles d’enseignements et de théories théologiques, et vous permet de revenir à une méthode simple de percevoir l’univers et les courants énergétiques.

 

Lorsque vous pratiquez le chamanisme, vous devenez une partie Co créatrice de la nature, un agent catalyseur des changements qui s’effectuent autour de vous. Vous vous rendez compte aussi que le sentiment de solitude qui habite chacun de nous n’est qu’une illusion, car vous découvrez les liens qui vous rattachent avec tout ce qui est vivant.

Vous trouvez ainsi une harmonie inégalée lorsque vous vous intégrez dans l’univers. Ce faisant, vous comprenez graduellement que vous vous alignez avec les forces guérisseuses de la nature. Vous savez qui vous êtes et vous savez finalement où vous allez.
avatar
Almarean
Admin

Messages : 32
Date d'inscription : 22/03/2016
Age : 28
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum